Introduction

Pas de croissance sans emploi

Face à la période de récession et de déficit d’emploi productif que nous subissons – emploi marchand j’entends, comprenons bien ceci :

1/ que pour qu’il ait croissance il faut l’entreprise ;

2/ que c’est par l’entreprise que l’on produit ;

3/ que pour produire il faut travailler ;

4/ que pour travailler il faut employer ;

5/ que pour employer il faut qu’il y ait eu création ou recréation d’emplois marchands ;

6/ d’où l’emploi d’abord – emploi qu’il faut commencer par relancer !

Mais, pour pouvoir relancer l’emploi, encore faut-il que l’entreprise en ait les moyens, ou déjà un premier moyen ! Or, quel  est-il ce premier moyen ?

Permettre aux supermarchés d’ouvrir le dimanche ; aux pharmaciens de vacciner ; développer les transports par autocars, etc. NON, trois fois NON. Ou encore : réduire les charges patronales et salariales ; Mettre fin aux harcèlements des inspections  du travail ; Désendetter l’Etat, certes, mais ceci est secondaire ; Non. Ici l’urgence se situe au niveau de la concurrence. En effet :

Il faut au contraire, faire en sorte que l’entreprise ne soit plus concurrencée à l’extrême par les pays à bas salaires.   Oui, là est l’élément majeur, tout le reste est secondaire. Et donc, il faut en finir avec les solutions démagogiques.

Toute notre économie est basée sur cette vérité : en finir avec  cette concurrence déloyale, et donc en finir avec l’Europe de la déconfiture, l’Europe fédérale à l’allemande, l’Europe que nous ont imposé nos gouvernants successifs depuis plus de quarante ans ! En finir avec le libre-échange international, le cancer mondial.

C’est cela qu’il faut donner à nos entreprises comme Premier moyen. Il n’y en a pas d’autre !

Pour ce faire, nous prendrons un peu plus loin la Preuve par neuf, qui n’est autre que le processus d’évaluation du temps imparti, pour obtenir la croissance en partant de l’emploi, et non pas en partant de la croissance, cette croissance qui n’est autre qu’un indicateur économique.

Et ici, passons au chapitre : Au cœur de la Théorie.  (quitte à revenir ensuite sur TAFTA).

 

Mais encore, pour l’avenir : Contrer TAFTA

Nous supportons depuis plus de quarante ans le libre-échange international, les effets d’une politique irresponsable. TAFTA est le traité de partenariat transatlantique que le président Hollande est allé signer en Amérique, en cachette des Français – imposture politique – ce  nouveau “cancer mondial” qui viendra renforcer le précédent !

Aussi, la seule stratégie qui s’impose est de s’unir pour y faire face.

« Le seul moyen de faire face aux effets pervers d’une politique de libre-échange mondialiste qui ne cessent de se multiplier, est de repenser complètement les fondements du commerce international et du cadre institutionnel dans lequel il prend place. » (Maurice Allais).

« Victimes de la mondialisation unissez-vous. L’union fait la force et elle peut l’emporter décisivement face à tous les obstacles ». « Si la politique mondialiste de Bruxelles n’est pas radicalement modifiée, le chômage va continuer à s’amplifier. » (Maurice Allais).

Voici ce en quoi je crois et ce que je préconise à l’attention des Français et des Françaises, jeunes et moins jeunes, qui n’aspirent qu’à une chose : surtout que l’on n’en reprenne pas encore une fois pour cinq ans avec les mêmes !

En l’occurrence, refuser, et donc ne pas voter pour Alain Juppé qui déclarait dans son livre “Cinq ans pour l’emploi” pages 42 et 43 : que la mondialisation  est une forme d’alibi, un phénomène qu’il faut aborder avec pragmatisme, quelle existe, quelle se poursuivra, et qui plus est quelle est une chance !

Non, car la mondialisation telle que subie depuis plus de 40 ans, a engendré le libre-échange international que l’on peut qualifier de CANCER MONDIAL !

Aussi, à part François Fillon, nos prétendants à la présidence de la République, qu’ils soient de droite, du centre ou de gauche, en prévision de l’élection présidentielle de 2017, ne parlent pas du libre-échange, ce cancer mondial qui nous ronge. Tout juste s’ils font quelques réserves sur le partenariat transatlantique TAFTA qui ne fera qu’accentuer les échanges internationaux !

Pour ce qui est des Extrêmes, ils restent dangereux pour la démocratie et la paix civile, et donc sont à écarter catégoriquement !

Quant aux Souverainistes, les Chevènement, de Villiers, Dupont-Aignan, Nihous, etc., issus de formations différentes, ils sont bien incapables de s’entendre et restent de ce fait très bas dans les sondages. Ils seront donc totalement absents pour la course à l’Elysée !

Finalement, le suis le seul – oui, je dis bien le seul  – à apporter la seule solution qui vaille pour le redressement économique et pour changer l’Europe, sur la base de la “Théorie de l’Emploi et de la Croissance” (Théorie HD).

Car, plus que jamais, il est urgent de s’unir afin d’assurer une Europe confédérale et des Nations ; une Europe  juste, équitable, protégée, libre et durablement vivable pour l’avenir de nos enfants.

C’est l’objectif de cet appel.

 

learning-928638_640

 

Aussi, ai-je besoin de juristes et techniciens compétents, anciens ministres, politologues ou entrepreneurs au sens le plus large. Et pour le programme suivant pour juin à décembre 2016 :

En agissant toutes affaires cessantes :

        Mise au point du prochain Pouvoir exécutif pour 2017, sur la base de la première réforme   (voir la Théorie). Et avec ce dernier dans le plus court délai :

        1 – Restauration de la Constitution française qui fut maintes fois remaniée pour satisfaire aux exigences de Bruxelles et de l’OMC ;

        2 – Mise au point d’un Traité confédéral européen, pour une Europe des Nations et des Citoyens ;

        3 – Y faire adhérer nombre de partenaires européens et même au-delà, compte tenu que 42 Etats ont vocation à entrer dans une Europe des Nations ;

        4 – Mise au point d’un Projet économique et social pour la France, avec relance de l’Emploi en 6 mois et pour durer, sur les bases proposées par François Fillon : le prétendant le plus qualifié, le plus expérimenté, le plus fiable…

Ainsi pour ce faire  :

Que ceux et celles qui reconnaissent le bien fondé de la démarche, en particulier au niveau de la “Théorie de l’Emploi et de la Croissance”, pour être mise en œuvre dans sa globalité ; Ceux et celles, Entrepreneurs au sens le plus large, Politiques, Juristes ou anciens Ministres, mais pour certains qui auront eu le courage de se remettre en question ; Se mettent en rapport avec moi en m’adressant leurs motivations profondes à l’adresse suivante : Henri Dubrulle, 81 Mail François Mitterrand, 35000 Rennes.

A tous je dis : La France et l’Europe nous attendent,  la Jeunesse aussi nous attend. Et donc soyons présents avant qu’il ne soit trop tard !

“Les causes de la crise telles qu’on nous les présente relèvent d’une incompréhension de la réalité économique. S’agit-il seulement  d’ignorance ?” (Maurice Allais). 

Allons maintenant plus loin, au cœur de la Théorie !